11 Novembre 2008 – Svinkels à l’Olympia

Dites donc, pour une fois chuis à l’heure, ou presque : j’ai loupé la première partie…la cigarette à ses mauvais côtés…Bref!
Premier émoi : SVINKELS en lettres rouges mythiques, olympiatesque…quelle allégresse que de voir le nom des trublions bière, rap et rock n’roll en ce temple de la chanson française (hihi)

J’entre, y’a du monde…waw ça va être la classe la dedans Svinkels…j’arrive à aller tout devant sans trop d’encombres, ni éclabousssures de binouses. Belle performance.

Mince ! j’avais oublié ce petit côté mystère de l’Olympia avec le grand rideau rouge. Ca en jette sévère, et plus encore quand….

Ca y est ça s’ouvre, les zicos de nos nouveaux Svinkels « sans Pone » débarquent : batteur, bassiste, guitariste, clavieriste, terroristes…euh non pardon. Eux ce sont les Svinkels : Xanax, Baste et Nikus arrivent en trombe et nous envoient direct Droit dans le mur…(ok c’etait facile, mais zut quoi ! je fais parti du Comité de Défense des Clowns Pas Frais…)

Première remarque, je chante. Deuxième remarque, le son est terrible…Troisième remarque je move mon body sur la Dirty music !!!

Nos Svinks préférés se donnent à fond et nous jettent du Dirty Centre à en vouloir sa carte de membre…

Il est des morceaux sur Dirty Centre qui ne peuvent pas me laisser indifférente : primo, La Youte ou tu envoies du « ferme ta gueule et ajoute » à t’en exploser le gosier…mais surtout, un de mes préférés car figurez-vous que j’ai trouvé des jantes mortelles pour ma clio….le jour béni ou j’entendrai en live « Dirty Centre« …Elles sont belles, elles sont grosses QUOI ? mes jantes de voitures…Mon homme a perdu le permis, mais il regarde Turbo, c’est pareil !!!! (c’est vrai en plus…snif…)

L’essentiel reste sauf car des rouleaux volent à foison et je suis sûre que ce soir, j’aurai du PQ pour…enfin pour euh…pour mon troutrou quoi…j’étais juste morte de rire et désolée et triste pour les vigiles qui se prenaient de plein fouet le papier de soie….(j’en pleure de rire rien que d’y repenser…)

Je me console très vite car (lol) justement, une console arrive (oui c’est mauvais mais ça me fait marrer…bon….) et ça ça veut dire : PONE !!!!!! OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIS et Xanax nous jette un bon ti free style, ça fait plaisir ! ils se font tous tout plein des bisous…à la bière, c’est encore meilleur et vive la Kro. Je hurle…POOOOOOOOOONE ! comme si mon gosier desséché venait de se ravigoter d’une goutte de bibine.

Bref le Svink c’est chic et encore plus quand ils sont tous nus Yo ! mais sur la scène YO! avec leurs amis YO ! et tout l’orchestre tout nu et avec des poils…

Je suis pas bien sûre qu’on reverra ça souvent dans cet olympia au parfum de houblon, au vue de poil et Svinkelsmaniac en tout genre. POGO à l’olympia, Slam de Pone,  un fumet inoubliable et décalé sur la scène la plus mythique de France…

Svink et la Youte chez vous…

Milie – Crédit photo : Milie