13 septembre 2007 : Une repet avec Mass Hysteria

C’est aux portes de Paris que nous retrouvons les Mass Hysteria pour assister à leur repet et les interviewer. Il est à peine plus tard que midi, l’installation dans le studio se fait tranquillement le temps que Rapha termine son sandwich et que tout le monde s’installe.

Les discussions fusent à ce moment là sur les derniers échos concernant le groupe, entendus à droite et à gauche, et qui sont remontés jusqu’aux oreilles de Mouss. C’est également le moment d’apporter les ultimes réglages sur la set-list.

Le dernier jack est pluggé, Rapha lance le sample d’intro de Contraddiction, mais tout le monde s’arrête car Yann semble avoir quelques soucis avec son ampli. Le spécialiste maison du studio, le doc en blouse, est appelé en renfort. Quelques manipulations et tout rentre dans l’ordre. Ce coup-ci, c’est parti pour de bon : à peine les bouchons d’oreille installés que Contraddiction démarre.
On comprend pourquoi les Mass ont choisi cette pièce. Outre le côté legendaire qu’ils nous révelleront lors de l’interview, avec l’esprit de Claude François hantant les lieux, ca sonne plutôt bien (les Mass y sont aussi pour beaucoup hein) dans cette salle.

Au bout de deux ou trois morceaux l’ambiance commence à monter, notamment sur l’impulsion de Mouss, qui est dit-il d’humeur taquine aujourd’hui. L’attitude jusqu’alors décontractée laisse peu à peu la place à une attitude plus scénique.
Petit break hydratation, au cours duquel Yann en profite pour lancer quelques riffs, notamment des reprises, et est à chaque fois vite rejoint par Rapha. Ce sera d’ailleurs le cas à chause pause méritée, même quand tout le monde a posé son intrument : Yann envoit, Rapha suit. On n’a pas été étonné quand lors de l’interview on apprendra que les compositions partent souvent d’un riff de guitare, ca se sent et ca se voit lors de la repet.

La set-list se poursuit, avec alternance de morceaux des anciens albums et intégration de titres du nouveau. A cela, on voit que le nouvel album est bien abouti, car beaucoup de morceaux trouvent leur place de manière très cohérente au milieu des différents tubes du groupe. Le set coule on ne peut mieux, et il y a vraiment des morceaux prometteurs. Le moment du « rappel » passe, et on a ensuite droit aux poids lourds du groupe, comme Furia et le nouvellement arrivé Killing the Hype.

La repet se termine, et la dernière note a à peine finit de retentir que déja des roadies commencent à emballer le materiel et à le charger dans le camion qui se trouve dans la cour. Le groupe jouant le lendemain en Suisse il ne s’agit pas de traîner.
S’ensuit un debbrieffing avec Bubba concernant le programme des jours à venir. Quand vient le moment de parler des hôtels, des anecdotes qui sont aussi le cauchemar des femmes de chambres fusent.

On se rend avec le groupe dans la cour pour une séance photo rapide avant le départ de Nico, et c’est ensuite le moment de retourner au studio pour poser au groupe les questions que vous nous avez envoyées. La suite, vous pouvez donc la lire dans la section « interview » du site.

Arnaud Guignant