La fausse d’orchestre – la fausse d’orchestre

fausseorchestreLa fausse d’orchestre – la fausse d’orchestre

La fausse d’orchestre c’est quoi ça d’abord? L’emplacement situé en contrebas de la scène et où se trouvent les musiciens? Non du tout : c’est un groupe mélange de jazz et de swing déjanté.
La recette est simple, explication : vous prenez une marmite dans laquelle vous balancez : des musiciens et leurs instruments, un cartoon, du troisième degré, trois tonnes de folie, on assaisonne le tout et voici un magnifique patchwork musical.

Sentiment immédiat à l’écoute du disque : on ne voit pas défiler les 24 morceaux au vu de la folie ambiante, de la vitesse et du décalage général.
La longueur des morceaux d’ailleurs est très variable de 30 secondes à une 1min 45 un pied de nez à tout formatage.

Etonnant d’un bout à l’autre on joue sur plusieurs registres en se retrouvant parfois dans ces bars Américains des années 20, 30 aussi bien que dans un Tex Avery.
Et cela sur disque comme en caravane euh comme sur scène (NDLR : scène et caravane sont chose commune chez La Fausse d’Orchestre).

Voici quelques exemples de ce que l’on peut entendre au cours de ce véritable déssin animé.
Tout d’abord Al Dente qui met en chanson un évier qui se vide, du sport avec un mini Roland Garros sur Clône François dans les bois, la troisième Guerre mondiale revue et corrigé par les Toons avec T’as pas un ID mais aussi le volcanique et sensuel Trip Toon qui ferait exploser n’importe quel thermomètre.

Délivrons une mention spéciale au package cartoonesque et surtout à la mascotte du disque un cherubin jouant de la trompette mais pas avec la bouche …

Un disque à mettre entre les oreilles de tous ceux qui se prennent pas au sérieux et surtout ce qui se prennent trop.

Fileccia Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *