Les Barbeaux : No Friture

barbeauxLes Barbeaux : No Friture

Une envolée de bonne humeur nous est offerte ici dans ce second album du groupe Les Barbeaux intitulé No Friture. L’on entre ici dans une ambiance des plus festives entre légèreté textuelle et thèmes un peu plus graves interprétés en décalage avec ce qu’ils sont. On a affaire à un savant mélange de rock, de folk et d’alternatif interprété tantôt en français tantôt en espagnol.

Et cela avec tout de même un soupçon de mélancolie qui règne dans certains textes, masquée par l’aspect énergique et décalé mais non moins dénué d’efficacité.
Cette mélancolie transparaît aussi dans l’interprétation qui se charge d’émotions tel que sur Arrancame.
En revanche La chandelle nous ramène à nos années de galère sentimentale, à nous sentir en trop au milieu de couples croulant sous les baisers.

Le disque est aussi riche de collaboration : Les Ogres de Barback sur les Les saints écrits, chanson à tonalité folk qui frappe par l’explosion d’un riff bien rock.
La compagnie Vendaval sur Lagrimas negras et les copains du coin … Du Bartàs, Camille de La Mal Coiffée et Humani Théâtre.

L’ensemble traitant de thèmes variés : amour, tromperie, galère … bref des petits bouts de vie, le tout emmené dans une sainte folie qui nous emporte de bonheur.

Pour situer le disque, nous le placerons au milieu des Négresses Verte et de La Mano Negra en souhaitant qu’ils continuent de véhiculer leur bonne humeur sur scène.

Un disque à faire la fête, un disque vivant en somme.
Fileccia Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *