Poni Hoax – Images of Sigrid

ponihoaxPoni Hoax – Images of Sigrid

Je saute de joie comme une pom-pom girl déchaînée de la pochette! Oui, le deuxième album des 5 parisiens de Poni Hoax, Images of Sigfrid, est une petite merveille qui recèle de joyaux phoniques, aux influences new wave, dark disco et rock et aux sonorités électroniques (la présence de Joakim, boss de Tigersushi,à la production n’y est pas étrangère).

Les trois premiers morceaux résument assez bien toutes ces facettes : en tête The Paper Bride, morceau qui pourrait figurer sur un album caché de Joy Division. Suit Birds is on fire, et Pretty Tall Girls, où guitare nerveuse et batterie épaisse viennent se mélanger sans complexe. Le chanteur Nicolas Ker passe du talk over au chant sans difficulté. Sa voix est vraiment étonnante, profonde, grave et claire.

Elle prend toute sa dimension sur Antibodies. Sublime morceau de Disco Vintage, ultra jouissif, froid et sombre, pour danser la larme à l’oeil ou le sourire en coin. Suit Image of Sigfrid, et là le verdict est immédiat : c’est tellement anglais! Dans un écrin pop, Nicolas Ker nous parle d’amour, de nuage et de ciel bleu, sans être ringard. My own private Vietnam et Hypercommunication, le premier pour la forme hybride, « electro, keuro, downtempo » et le second pour le fond avec cette réflexion « à l’époque du Tout-Communiquant, pourquoi la nana que tu convoites ne te rappelle jamais ? ».
L’album se termine avec Faces in the water, un morceau piano–voix, dans un bruyant souffle d’enregistrement. Tout en douceur et noirceur. Et un joli refrain à la clef.

Je ne pense pas me tromper en disant qu’il n’est jamais trop tard pour écouter et découvrir Image Of Sigfrid. Ce disque cultivée et de bon goût marque un tournant dans l’histoire du groupe : c’est sans honte, que Poni Hoax chasse en terres anglaises, sans fausses notes ni caricatures. Et en plus, c’est un groupe infaillible en concert, allez voir sur Youtube leur prestations sur Arte dans l’émission « One Shot Note » : c’est enivrant ! Allez, je me remets «Antibodies» pour danser seul dans mon appart …« Alone, Sex in shadow walks »…

Stiou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *